L'Histoire à François Rabelais.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Introduction générale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Fille de la Chouette
Admin


Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Introduction générale   Mar 7 Nov - 21:52

Le Moyen-âge dure environ mille ans, du Vè au XVè siècle. "Moyen-âge" est un terme péjoratif des érudits du XVIè pour désigner la période qui suit l'Antiquité. Il est repris au XIXè de Manière toujours péjorative car c'est une école du progrès et on estimait qu'il n'y en avait aucun durant le Moyen-âge. En Angleterre, cette période est nommée Dark ages pour qualifier une période sombre entre deux lumineuses : l'Antiquité et la XVIè.

Le Moyen-âge commence dans le désordre avec le renversement de l'empire romain d'occident dù aux migrations germanique. Depuis le IIè siècle, une menace constante existe sur Rome, les raids sont constants. A partir du IVè siècle, des peuples s'installent. En 410, Rome est saccagée. En 476, l'empire romain d'occident s'écroule. Constantinople devient la nouvelle Rome dans l'empire romain d'orient. La destruction de l'empire est lente et incomplète. Il y a une alliance entre Rome et les chefs barbares qui ont le christianisme. Par exemple, Attila a été élevé à la cours de l'empereur romain et a épousé la sœur de l'empereur. Leur christianisme est souvent déformé par l'hérésie, mais les barbares et les romains ont la même culture. Ceci favorise l'acculturation, la réunion de deux cultures en une seule. La culture antique survit. La mosaïque de peuples (Goths, Wisigoths, Huns,...) remplace l'unité du peuple romain.
Le mouvement d'invasion se stabilise mais reprend après environ un siècle avec les Lombard en Italie du nord et les Arabes en Espagne et en Gaule du sud. En 732, un groupe de cavaliers arabes fait un raid sur Poitiers, visant l'abbaye Saint-Martin de Tours. C'est la dernière incursion arabe.
Le Moyen-âge ne se termine pas bien non plus. Aux XIVè et XVè siècles, il y a des guerres, des difficultés, des disputes pour un problème religieux, des querelles de dynastie entre l'Angleterre et la France avec la guerre de cent ans (1330-1453). On redécouvre la famine qui avait disparue depuis le XIè siècle. La démographie ralentit. En 1348, c'est la grande peste. La moitié de la population disparaît brutalement. Elle revient vingt ans plus tard, puis encore.

Les dates du Moyen-âge sont floues. On le fait débuter en 476 à la chute de l'empire romain d'occident. La date de fin est plus discutée. Au début, on faisait finir le Moyen-âge en 1453 à la chute de Constantinople. La date officielle est aujourd'hui en 1492, année de la reprise de Grenade, de la découverte de l'Amérique, de l'expulsion des juifs d'Espagne. Mais certains médiévistes veulent reculer encore plus la date en la mettant en 1525 avec la réforme protestante.
On distingue trois grandes périodes dans le Moyen-âge. Le Haut Moyen-âge qui s'étend du Vè au Xè siècle. Le Beau Moyen-âge qui couvre du XIè au XIIè siècles. Le Bas Moyen-âge regroupe les XIV et XVè siècle.
Pendant le Beau Moyen-âge beaucoup de choses naissent. Les paysages (forêt et villages) apparaissent à cette époque. Les structures économiques, sociales, politiques et religieuses, par exemple le fait que se soit le patronyme qui est transmis aux enfants date du XIè siècle. Les prénoms sont issus du monde médiéval. Les associations sont aussi nées au Moyen-âge (association de métiers ou de marchands). Les structures culturelles et religieuses viennent du Moyen-âge. L'Eglise se structure et des églises et cathédrales sont créées.

Les sources d'histoire médiévale sont diverses (textes, images, documents archéologiques et ethnologiques), complémentaires (permettent de voir des événements, des personnages, des paysages, des objets, des gestes : il y a deux types de prière au Moyen-âge, au début, la prière se fait debout, les bras levés, à la fin elle se fait à genoux les mains jointes) et complexe (lacunaire, perdu pour une partie et orientées, les textes et les images reflète la vision de la classe puissante, la majorité de la population est vu de l'extérieur).
Les textes sont classés en trois catégories :
-Les textes normatifs, issus d'une autorité (seigneuriale, royale, épiscopale)
-Les actes de la pratique (lettres de change, testament, procès,...)
-Les textes narratifs des abbayes qui tiennent des livres d'histoire, des généalogies, des biographies, des hagiographies (l'écriture de la vie des saints) et les oeuvres littéraires, chanson de gestes, journaux,...
Les images sont surtout d'inspiration politique et religieuse. Elles expriment des idées, une morale, des gestes codifiés. L'auteur veut faire passer l'imagination collective.
Les sources archéologiques sont la culture matérielle (le régime alimentaire, les rites funéraires, les causes de la mortalité). Elles permettent de voir l'environnement quotidien. Elles montrent aussi la population paysanne contrairement aux textes et aux images.
Les données ethnographiques proviennent de l'étude des paysages actuels qui laissent vivre les faits passés. Les pièges sont l'anachronisme et le géocentrisme (les choses ne sont pas valables partout).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-rabelais.cultureforum.net
 
Introduction générale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dissertation d'introduction générale au droit
» Livre de relativité restreinte
» Horaire partiel
» URGENT: HEURE GALOP D'ESSAI
» partiel d'introduction au droit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Histoire à François Rabelais. :: Histoire :: Histoire Médiévale-
Sauter vers: