L'Histoire à François Rabelais.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Haut Moyen-âge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Fille de la Chouette
Admin


Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Le Haut Moyen-âge   Mar 7 Nov - 21:53

Il y a deux faits historiques importants : la dislocation de l'empire romain d'occident et la formation de royaumes barbares.

I) Les grandes migrations et la fin de l'empire :
1) IVè et Vè siècles :
Ces siècles mettent en contact la romanie et la barbarie.
Romanie : l'empire romain est partagé définitivement en deux depuis 395. L'empereur est un empereur absolu. Il est à la tête d'une bureaucratie avec des fonctionnaires payés et trois préfets du prétoire. L'empire est divisé en diocèse avec à leur tête des vicaires, en provinces (juges à leur tête) et en cités dirigées par des comtes. L'empire est chrétien depuis 313 avec l'acceptation et la liberté de culte par Constantin. C'est l'empereur Théodose en 392 qui interdit le culte des dieux romains et impose le christianisme comme religion officielle.
Il y a de nombreux problèmes au IVè siècle. La romanie est sous peuplée, la fiscalité est mauvaise, les élites qui payent les impôts dans les cités sont réfugiés dans les campagnes. Les murailles des villes se désagrègent. Les armées sont cantonnées sur les frontières de l'empire, au Limes (ligne de rempart) mais c'est une passoire. Les membres des légions sont de plus en plus germaniques, ils laissent passer leurs compagnons.

Barbarie : vient du grec oi barbaroi, ceux qui ne parlent pas grec, ici, qui ne parlent pas latin, c'est-à-dire les Calédoniens, les Huns, les Germains, les Francs (dans les bouches du Rhin), les Alamands,... Ces deux derniers peuples sont plutôt sédentaires. Ce sont tous des païens.
L'Est est le plus civilisé selon la romanie. Les peuples de l'Est ont des contacts avec l'empire d'orient. Les plus civilisés sont les Ostrogoths et les Wisigoths. Ils se sont mis en route sûrement à cause d'une détérioration du climat et à cause de la poussée des peuples d'Asie. La romanie est attirante. C'est un refuge, en 375 les Wisigoths, battus pas les Huns, se réfugient dans l'empire d'orient. C'est une terre où on peut s'installer car sous-peuplée. Et c'est également un espace riche (avec ses greniers à blé en Afrique du Nord).

Pendant longtemps, on a parlé d'invasions mais se sont plutôt des migrations. Dans l'empire romain, les migrations sont constantes. La citoyenneté romaine est donnée aux étrangers et le Limes n'est pas infranchissable.
Les raids ne commencent que dans la seconde moitié du IVè siècle. Les Wisigoths, réfugiés dans l'empire d'orient depuis deux ans battent la cavalerie romaine. L'empereur byzantin meurt dans la bataille. Les Wisigoths errent dans l'empire. Ils pillent l'Italie et saccage Rome en 410. L'empereur romain les installe en les fédérant en Aquitaine en 418. Les Wisigoths deviennent des alliés très fidèles.
En 406, les Vandales et les Burgondes passent le Rhin et s'enfoncent plus ou moins dans la Gaule. Les Suèves vont jusqu'en Espagne, les Vandales jusqu'à Carthage en Afrique du nord. Les Burgondes s'installent du sud de la Champagne jusqu'en Aduronce.
On a surtout des textes religieux datant de cette époque. Ces événements passent pour une catastrophe. Des pillages, des démolitions sont rapportées. Mais très vite les peuples s'acculturent. A partir de leur installation les peuples nous sont mieux connus. Grégoire de Tours (évêque) nous parle des Francs, Isidore de Séville des Wisigoths, Cassiodore des Ostrogoths en Italie et Bede le vénérable des anglo-saxons.

2) la création des royaumes barbares :
Les royaumes sont fédérés, ils sont à l'intérieur de l'empire romain.
Les Wisigoths se sont installés grâce à un traité d'alliance, le foedus. L'empereur romain prélève des terres sur le domaine royal, fiscal et privé pour les donner au Wisigoths à condition qu'ils assurent la défense de leur territoire. Le royaume s'est élargi ensuite. En 60 après, quand l'empire tombe, il s'étend de Bordeaux à la Loire (à vérifier). Il a des liens importants avec l'empire romain, des mariages mixtes ont lieu, certains barbares se convertissent au christianisme, d'autres à l'Arianisme. La burgonde Clothilde, femme de Clovis, se convertie au christianisme. Chilpéric, roi des Francs, tombe à Tournay en Belgique en ayant donné un statut à son peuple. Celui-ci a une part barbare et une part romaine. Chilpéric a un anneau avec la mention "rex", qui veut dire roi en latin, dessus. Il porte les cheveux longs ce qui est typiquement barbare mais possède une cuirasse et un manteau d'apparat romain. Ses bijoux sont plutôt barbares et la fibule cruciforme en or n'est pas forcément un signe prouvant qu'il est chrétien. On pense qu'il a été inhumé avec des chevaux, à la mode barbare, en périphérie d'une route, à la mode romaine.
Les Ostrogoths font aussi partie du peuple des Goths, comme les Wisigoths. Ils suivent la même route que ces derniers passant par les Balkans. L'empire romain d'orient leur fait une proposition : aller combattre en Italie pour reconquérir Rome. Mais le roi Théodoric reprend Rome et la garde. En 493, les Ostrogoths s'y installent. A la fin du Vè siècle, une nouvelle géographie politique apparaît en occident. L'empire romain d'occident est mort sans que personne ne l'ai vraiment voulu. L'Orient essaye de reprendre l'Occident : l'empereur Junien organise quinze campagnes à partir de 735. En 741, la présence byzantine disparaît. Ravenne tombe aux mains des Lombard. Il y a une hégémonie du royaume franc. Il prend rapidement le pouvoir. Les royaumes germaniques sont en difficulté : Les Wisigoths se replient en Espagne sous la poussée des Francs.
Les Francs ont un avantage : lorsque l'on s'installe pas loin de son lieu d'origine, on garde contact avec celui-ci.
Les Francs descendent vers le sud d'abord de manière diffuse puis de manière massive. Il y a deux éléments pour la mise en place d'un royaume : la conversion des élites et la réalisation d'une unité territoriale de la Gaule.
En 481, Clovis hérite du royaume de Tournay qui comprend la Picardie et la Champagne. Il lutte contre un maître de la milice romaine, Syagruis installé à Soisson. Si celui-ci s'allie aux Wisigoths, Clovis est perdu. Clovis prend donc les devants et en 486 à la bataille de Soisson il prend un camp militaire qui lui permet de contrôler la Gaule. C'est là qu'a lieu l'épisode du vase de Soisson : Clovis a deux choix, celui de suivre la loi de son peuple et de laisser le vase au soldat, ou celui de donner le vase à l'évêque. Le choix de Clovis est politique, il donne le vase à l'évêque, il fait passer un message disant qu'il est de leur côté. On voit la même démarche lorsqu'il se convertit. Il annonce sa conversion à Saint Martin de Tours où tous les évêques avaient été bannis et se convertit en 498-499 à Reims. Son baptême a un retentissement énorme. Clovis va jusqu'à Avignon pour délivrer les évêques des Arians.
En 507 à la bataille de Vouillé, les Wisigoths subissent une défaite totale.
Paris devient la capitale du royaume franc car Tournay se trouve trop au nord. La ville est placé sur l'île de la cité et fortifiée, bien qu'elle reste dans une monumentalité romaine avec les arènes et autres.

Chaque peuple a sa loi. La loi des francs est la loi salique. En 512, trente-deux évêques se réunissent à Orléans pour fixer les relations entre eux et le roi. Aucun laïc ne pourra devenir clerc sans autorisation royale, alors qu'à l'époque se sont habituellement des laïcs qui deviennent évêques. Etre évêque devient un poste d'administration royale.
Les mérovingiens ont des problèmes de succession à cause de la loi. Ils doivent partager le royaume entre leurs héritiers. En 511 se fait un premier partage : chaque héritier reçoit une partie de la Gaule du nord et une partie de l'Aquitaine. Un second partage se fait en 561. De grands ensemble se dégagent : le royaume de Neustrie au nord, le royaume d'Austrasie, le royaume d'Aquitaine et le royaume ... (à trouver). Un processus de faide (vengeance) pour assurer sa position apparaît. Des guerres civiles se déroulent sur environ deux siècles comme il n'y a plus de roi des Francs mais plusieurs royaumes, ce qui favorise l'aristocratie qui prend le pouvoir. Clother en 614 et Dagobert de 629 à 639 réunissent les royaumes en un seul. Mais après Dagobert, les aristocrates d'Austracie montent en puissance. Ils tiennent les terres et les monastères. La famille des Pippinides prennent le pouvoir sur les Mérovingiens.
Il y a trois éléments pour être roi : il faut être de la famille de Clovis, les aristocrates doivent intervenir dans le vote pour désigner le roi et il faut exercer un pouvoir plutôt absolu. Tant que le roi est riche, il n'y a pas de problème. Il donne des terres aux aristocrates mais quand le royaume n'a plus de terres les aristocrates se révoltes. Les impôts prélevés dans les terres changent de main.Il n'y a plus un monnayage unique : chaque aristocrate frappe sa monnaie.
En 656, les Pippinides essayent de prendre le pouvoir et Charles Martel réessaye au début du VIIIè siècle. En 735, il n'y a plus de roi mérovingien. Martel meurt pendant la conquête de la Frise en 737 et partage ses terres entre ses fils Pépin et Carloman. Ceux-ci font élire un roi mérovingien. Carloman entre au monastère. Pépin réunit les aristocrates à Soisson en 751 pour leur lire la réponse que le pape a fait à sa demande : Qui faut-il appeler roi ? Pépin fait envoyer le roi mérovingien au monastère et se sacrer. C'est le début de l'onction royale.
Le pape a répondu favorablement à Pépin car il a des problèmes avec les Lombard et la Gaule est le seul allié valable. Pépin aide le pape par deux fois et permet la création de l'Etat pontifical. Le pape interdit que le roi soit d'un autre famille que celle de Pépin. Un changement de dynastie est très important : il est autorisé par la plus haute personnalité chrétienne. C'est la première fois que le pape est patriarche en Occident.
Le sacre (usage biblique seulement pratiqué par les Wisigoths) de Pépin instaure une monarchie de droit divin ce qui lui confère un statut particulier. L'Occident reconnaît l'autorité pontificale et par la création d'un Etat, la papauté devient indépendante.

L'économie mérovingienne est proche de celle de l'Antiquité. La Méditerranée est très importante, les échanges y sont centrés. Dans une nécropole du début du XVIIè (ou découverte ?) à la frontière du royaume français et de la Frise, on a trouvé soixante-six pièces en or dont beaucoup sont byzantines. La sépulture de Sutton Hoo est un bateau enterré, dont le centre de sa structure est en bois et ressemble à un bateau norvégien, possédait beaucoup de vaisselle byzantine. Ceci nous montre que les voies de communication sont héritées de l'Antiquité et regarde vers la Méditerranée. A la fin du VIIè siècle, il y a un basculement : on exporte la production agricole, vin, garance,... contre des fourrures, des peaux, de l'ambre, de l'ivoire, des esclaves. Le commerce est fondé sur la mer du Nord et la Baltique. Les marchands frisons fondent deux villes : Dorenstad et Quentovis (sur la Manche au nord de la Gaule). Ils abandonnent la monnaie en or qu'ils remplacent par l'argent qui vient de l'Est.
Dans l'agriculture, les petites exploitation indépendantes sont nombreuses mais il y a aussi des grandes exploitations avec des esclaves. Pourtant de terribles famines et même la peste (surtout au Vè siècle) apparaissent. La démographie repart par le Nord par une hausse des lieux de plus de cent habitants. La vie urbaine diminue pendant la période mérovingienne : les seules construction à l'époque sont les basiliques qui se font en dehors des villes. Ces basiliques se transforment souvent en monastère. Pourtant à Paris, la rive droite se peuple, on le sait grâce à l'apparition d'un nouveau cimetière.

II) La synthèse carolingienne.
Il y a trois direction à cette synthèse :
-L'unification de la Gaule. Le fils de Pépin, Charlemagne prend le pouvoir et crée des marches (de Bretagne, de l'Est,...) pour faire des zones tampons. Il crée aussi une administration centrale et envoie des missi dominici, un clerc et un laïc, dans les provinces pour faire justice en son nom. La tentative fonctionne bien mais il a encore des traditions locales.
-La conquête de la Germanie continentale. Charlemagne étend son royaume vers l'Est. La conquête de la Saxe est un carnage. Comme la Germanie n'a jamais fait partie de l'empire romain et du royaume franc, Charlemagne y met des aristocrates francs.
-La politique méditerranéenne. L'Espagne est un danger : depuis 711, elle est au main des musulmans qui font des raids (732). En 778, l'arrière garde est piégé et massacré par les basques à Roncevaux. Cet épisode donne lieu à la chanson de Roland. En Italie, le pape requiert l'aide de Charlemagne pour lutter contre les Lombard. Le pape Léon III vient d'une petite famille ce qui déplaît au nobles qui veulent un procès. Le pape ne peut être jugé que par un empereur, Léon III propose donc la couronne impériale à Charlemagne en 800. Normalement pour devenir empereur, on se fait acclamer par le peuple puis on est couronné par le pape, mais Léon III fait l'inverse. Ce n'est pas le peuple qui a fait l'empereur mais le pape. L'empereur devient un sujet du pape, cette situation dure une grande partie du Moyen-Age.
Pendant quatorze ans, Charlemagne essaye de normaliser son royaume. Il est devenu un empereur romain mais il reste un barbare. A sa mort il partage son royaume, heureusement il n'a qu'un fils, Louis le Pieux. Mais en 842, le royaume est divisé en trois, entre Lothaire, qui hérite du titre impériale, de Aix-la-Chapelle et de la Francie centrale, Louis le Germanique qui hérite de la Francie orientale et Charles le Chauve qui hérite de la Francie occidentale.
En 848 c'est la fin de l'empire carolingien. Une nouvelle vague de raids accélère sa disparition. Ces sont les dernières grandes vagues de migrations avec les Normands, les Hongrois. Les Normands migrent dès Charlemagne. Ils cherchent des métaux précieux et visent les façades maritimes, les églises abbatiales et leurs trésors et les villes. Ils remontent les fleuves des bateaux à fonds plats et arrivent les jours de fêtes religieuses. Il est difficile de lutter contre ces raids brutaux, beaucoup de populations préfèrent payer un tribut. Pourtant, les Normands ont permis de relancer l'économie en réintroduisant sur le marché des trésors. Ils acquiert également une grande maîtrise de l'espace et seront souvent utilisé comme mercenaires après. 911 marque l'installation des hommes du Nord dans la future Normandie par le pacte de Saint-Pierre sur Epte. Les Normands sont christianisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-rabelais.cultureforum.net
 
Le Haut Moyen-âge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Moyen Persan
» Cornouaille Haut Moyen-Age
» Fouilles de Brécillien en Paule
» Le breton, gaulois du XXI° siècle ?
» L’invention du Moyen-âge – Théorie du temps fantôme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Histoire à François Rabelais. :: Histoire :: Histoire Médiévale-
Sauter vers: