L'Histoire à François Rabelais.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les rites funéraires de l'Antiquité tardive au Moyen-âge.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Fille de la Chouette
Admin


Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Les rites funéraires de l'Antiquité tardive au Moyen-âge.   Mer 22 Nov - 18:24

Je suis désolée, mais ce cours a quelques trous... Disons que j'ai eu du mal à accrocher à ce que la prof racontait Cool. Donc ce cours est incomplet et un peu bordélique (même franchement je pense Razz ) et... heu... vous pourriez me le compléter ?*sifflote*

Voilà le cours :


Les pratiques funéraires sont différentes selon les régions.

Les migrations barbares, à partir du IIè siècle sont la cause de transformations sociales importantes. Les exploitations agricoles se font moins nombreuses et plus grandes. Certains habitats ou sépultures se distinguent et dénotent une grande hiérarchie social chez les barbares. Les tombes nous montrent une accumulation d'objets de prestige et une caste de guerrier à part par les harnachements des chevaux ou les épées. Les migrations sont poussées par la démographie, par l'ambition ou par la crainte d'autres envahisseurs. Du IIIè au Vè siècle, les barbares s'installent de plus en plus dans l'empire romain. Les élites barbares sont très romanisées, comme Attila qui a été élevé à la cour de l'empereur romain ou Childéric, père de Clovis.

Les Germains ont beaucoup servi dans l'armée romaine. Il ont été enterrés avec leur ceinturon romain, objet de prestige. Pour cette raison, ces objets ont été retrouvés en Europe celtique.

Les tombes à armes sont moins fréquentes chez les Goths que chez les autres peuples.

Dans certaines tombes, les femmes ont parfois le crâne en pain de sucre, déformation crânienne.

La nécropole de Frenouville. (Calvados)
Il y a deux sorte de tombes. Certaines sont orientées Nord-Sud, qui est l'orientation pendant le Moyen-âge, et sont larges tandis que les autres sont orientées Est-Ouest, sont moins large et possèdent parfois des armes. Même si dans les deux cas se sont des tombes à inhumation, on voit un changement dans les rites funéraires : dans le mobilier et dans l'orientation. Cela nous montre des changements sociaux. Ce sont ces nouveaux modèles qui transforme les pratiques funéraires.

Dans le Nord et l'Est, le mobilier des tombes est plus importants que dans les autres régions.

La population est fortement acquise aux coutumes romaines. Childéric, mort en 481, à Tournai, en Belgique est un bon exemple. Il est gouverneur de Gaule, général romain, roi des francs mais ne c'est pas converti au christianisme. Il montre toutes ses fonctions par l'orfèvrerie. Il existe une fusion culturelle dans l'élite masculine. La tombe de Childéric se trouve près d'une voie romaine pour être vu. Les morts sont toujours enterrés hors des villes comme dans l'antiquité. Une vingtaine de chevaux ont été sacrifié et enterrés dans des fosses dans la tombe, ce qui prouve bien que ce n'est pas une tombe chrétienne. Une nécropole s'est développée autour de la tombe.

La nécropole de Lavoye. (Ardennes)
Il y a des tombes à armes et des tombes féminines dans cette nécropole. Une tombe se trouve à l'écart sous un tumulus. Elle est très longue, avec des armes et possède une iconographie chrétienne, ce qui est contradictoire avec le tumulus.
Le tombe la plus riche est la tombe d'un enfant.

La nécropoles de Hordain.
La nécropole est extérieur à la zone d'habitat. Certaines tombes sont à incinération, sous tumulus, ce qui est plutôt non chrétien. Ce sont les tombes les plus anciennes. Les autres tombes sont à mausolée avec une chapelle funéraire, ce qui est plutôt chrétien. Il y a donc dans cette nécropole une coexistence des croyances.

La cathédrale de Cologne.
Les églises ne devaient pas contenir de dépouilles car celles-ci les souillent, mais les personnages extraordinaires sont admis. Les élites arrivent à se faire accepter.
La tombe du petit prince contient des bancs, des chaises, des bouteilles. C'est un garçon de sept à neuf ans que sa famille a imposé dans la cathédrale. Il est accompagné d'équipement d'adultes : armes, boucliers. Dans une des bouteilles de l'eau a été retrouvé, elle est d'une pureté qu'on ne trouve plus aujourd'hui. Il y a également un casque dans la tombe, ce qui est rare, mais aussi des objets d'importation : des tissus coptes, de la soie, de l'ivoire.
Une tombe féminine se trouve près de celle du garçon. Elle possède des coffrets et des bouteilles.

Les services à boire dans les tombes permettent de montrer que l'occupant est un bon hôte, accueillant.

La nécropole de Goudelancourt. (Aisne)
Les tombes sont orientés Nord-Sud et Est-Ouest. Elle est trop grande pour l'habitat seul. On pense qu'elle a desservi plusieurs habitats.

A la fin du VIIè siècle les pratiques funéraires changent avec la nouvelle mentalité chrétienne. Le mobilier funéraire se raréfie. Il faut de l'humilité et de la modestie dans les rites funéraire (sauf dans les milieux princiers et royaux...). On commence à enterrer les morts à l'intérieur de l'habitat.

Le cimetière de Serris. (île de France)
Le cimetière se trouve dans l'habitat. C'est un grande ferme avec une cinquantaine de sépultures. Ce cimetière réunit deux mille tombes du VIIè au XIIè siècle.

Saleux. (Somme)
L'église fait partie des éléments les plus anciens. Elle accueille une sépulture : un sarcophage de pierre. Au début, cette tombe était dans un simple batîment en bois, soit une chapelle soit une église. Ce bâtiment change de direction par la suite. LEs tombes extérieures suivent le changement.

Durant le haut Moyen-âge, les cimetières deviennent des pôles d'attraction dù à une vénération des saints. Saint Martin-de-Tours est enterré à l'extérieur de Tours mais dès le Vè siècle, l'habitat se développe autour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-rabelais.cultureforum.net
 
Les rites funéraires de l'Antiquité tardive au Moyen-âge.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le livre des rites funéraires
» Les rites funéraires
» Rites funéraires bouddhiste
» Les Puits Rituels et Funéraires
» Néolithique alsacien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Histoire à François Rabelais. :: Archéologie :: CM archéo-
Sauter vers: