L'Histoire à François Rabelais.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les tombes aristocratiques : cours du 9/10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Fille de la Chouette
Admin


Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Les tombes aristocratiques : cours du 9/10   Mar 7 Nov - 21:40

Tumulus du Glauberg. (Allemagne, Tène A, second Age du fer 460-400 av.)
L'effondrement des résidences princières a permit l'émergence des zones périphériques comme la Moselle ou la Champagne. Cette région a bénéficié d'une source saline qui permit le développement économique de cette région et les échanges.
Le tumulus présente un site fortifié en hauteur, d'une vingtaine d'hectares et possède 2 tombes sous le même tumulus haut de 6m entouré d'un fossé de 6 à 7m de large et de 2,8m de profondeur avec un large couloir.
Au centre du tumulus se trouve une fosse quadrangulaire de 2,5m sur 4m dans laquelle il n'y a rien. On pense qu'elle a un rapport avec les pilleurs de tombes, c'est un trompe l'oeil, un appât. A ses côtés, deux tombes de guerriers ont été découvertes. La n°1 est la plus importante. De 4m de long et 2,80 de large, la chambre funéraire est en bois et possède un lit en pierres. C'est une inhumation, l'homme avait environ 30 ans et mesurait 1,69m. Ont été retrouvés un vase métallique (imitation d'un vase étrusque car de grandes rainures ont été faites et des animaux maîtrisés par des hommes sont figurés alors que le vase d'origine est totalement lisse), une épée en fer, trois lances avec des pointes en fer, un carquois avec des flèches, un bouclier. Pour les parures, on a trouvé un torque en or, des boucles d'oreilles, des bagues en or et un élément en bronze.
Des statues ont été découvertes dans le fossé. La plus complète mesure 1,84m. On pense qu'elle représente l'aristocrate de la tombe n°1. Le bouclier, l'épée, le torque semblent être ceux de la tombe. On serait en présence d'un culte du héros, de l'ancêtre.
La tombe n°2 est à incinération mais est moins riche.

Tombe à char de Somme-Bionne. (Champagne, Tène B1, second Age du fer 400-320 av.)
Cette tombe a été découverte au XIXè siècle. Elle possédait peut-être un tumulus. La chambre funéraire mesure 2,85m de long, 1,5 de large et 1,15 de profondeur. Elle a été conçue pour recevoir un char, il y a deux creusements de chaque côté de la tombe pour mettre les roues et le timon. Des objets lié au char et aux chevaux ont été retrouvés dans la tombe : des phalères, pièces de décoration en bronze mises sur le poitrail des chevaux très finement décorées. En armement, a été découvert une grande épée en fer dans son fourreau accroché à la ceinture avec un crochet décoré d'animaux. Un vase en bronze de style étrusque, une coupe en céramique à figures rouges de Grèce, des cornes à boire et d'autres céramique se trouvaient dans la tombe.
Cette tombe est moins riche que les précédentes mais elle montre une aristocratie guerrière et des objets d'importation.

Tombe à char de Semide. (Champagne, Tène B1, second Age du fer 400-320 av.)
C'est une chambre funéraire pour enfant. Le char est présent plus comme un élément de prestige que comme un élément guerrier. La tombe a été pillée à l'époque antique quand elle ne s'était pas encore effondrée. Le char n'est plus là mais les phalères figurées avec du corail toujours.

Tombe de guerrier n°953 de Boulogne. (Italie, Tène B2 320-260 av.)
Cette tombe est celte et datée plus précisément de 300-290 av.. Elle est lié à une nécropole d'environ 200 tombes. Son mobilier est celte mais aussi étrusque. C'est une inhumation. On y a trouvé l'épée en fer caractéristique des tombes celtes, de l'armement et un casque, une importation celtique répandue. Ce casque possède un protège-nuque, pris avant pour une visière. Des objets de banquets se trouvaient également dans la tombe, un vase étrusque en céramique et métallique, une cruche en bronze, un service à boire composé de tasses en bronze et d'une passoire. Le défunt portait une couronne en or.
C'est le tombe la plus riche de la nécropole. En comparaison, certaines tombes ne possédaient qu'une épée. Elle montre un celte qui a pris des éléments étrusques, mais toutes les tombes ne sont pas celtes, certaines sont étrusques.

Nécropole aristocratique de Tartigny. (Picardie, Tène C1, 260-200 av.)
Dans la tène moyenne, les tombes sont principalement à incinération.
C'est une nécropole familiale. Les tombes sont entourées de fossé soit seule. Elles ont été découvertes par photographies aériennes. On ne sait pas s'il y avait des tumulus recouvrants les tombes car elles se trouvent dans une zone agricole. Mais on a découvert des trous de poteaux, il y avait donc quelque chose par dessus les tombes. Les tombes 1 et 4 sont complètes, d'autres n'ont que des poteaux autour, les deux dernières n'ont rien pour les mettre en valeur. Il y a également deux enclos sans tombes, ils étaient peut-être lié à des cérémonies funéraires.
A proximité se trouvait une villa romaine. Elle indique peut-être la succession d'une famille terrienne.
Il n'y avait pas d'objets métallique rares, pas d'armes mais des services complets en céramique dans les tombes. La chambre funéraire la plus grande faisait trois mètre de côté. Il y a des reste de bûcher car on a déposé les centres directement dans les tombes. Il y a des quantités d'objets importantes et un sceau en bois avec un décor métallique assez fin.
A cette époque, il n'y a plus d'armes dans les tombes, elles étaient misent dans les sanctuaires.

Tombe de Marcelcave. (Picardie, Tène C2, 200-140 av.)
Il n'y a pas beaucoup de tombes aristocratiques très riche durant la tène C2.
La tombe date de 150-130 av.. Il n'y a pas d'armement mais un nombre important de mobilier en céramique. Au milieu de la tombe se trouvaient deux chenets en fer avec des têtes de taureau. Un chaudron a aussi été retrouvé dans la tombe.

Tombe de Clemency. (Près de l'oppidum de Titelberg, Tène D1, 140-70 av.)
C'est l'époque de la conquête de la Gaule. Celle-ci se romanise, de plus en plus d'objets romains apparaissent dans les tombes.
Cette tombe date de 80-60 av.. L'aristocrate de Clemency avait sûrement un pied à terre à l'oppidum mais les tombes sont lié à la maison. La tombe était entourée d'un enclos de 35m de côté. L'entrée dans un de ces côtés mesurait 1,30m de large. La chambre funéraire était en partie enterrée dans le sol et se trouvait sous un tumulus. Elle mesurait 4,30m sur 4,20m. Elle était en bois avec quatre poteaux d'angles reliés par des sablières. Il y avait des parois internes et externes, c'était une vraie pièce. Dans la chambre se étaient entreposé des amphores de 1,10m. La chambre mesurait donc 1,10 au minimum. Elle a été pillée en partie peu après l'enterrement. L'armement a disparu mais on a une preuve de son existence. Un rivet en bois qui venait d'un bouclier a été retrouvé. Il y avait sûrement une épée avec le bouclier. Des éléments de banquet étaient présents dans la chambre : les 10 amphores et un nombre important de céramiques. Les plus beaux objets sont quatre porcelaines de porcs domestiques. Un fragment de cuillère a aussi été retrouvé, qui indiquerait que l'homme avait le contrôle de l'exploitation minière.
C'est une tombe à incinération mais il reste tout de même des fragments d'os. On a put reconstituer la taille du défunt (chercher la taille). L'homme avait dans les 40-50 ans.

Nécropole de Gœblange-Nospelt. (Près de l'oppidum de Titelberg, Tène D2, 70-25av.)
C'est une nécropole familiale de cinq tombes. Elles ont été fouillées dans les années 60 puis dans les années 90. Ce sont des tombes à incinération, profondes de 1,50m.
Les tombes C (55-40 av.) et D (45-30 av.) sont encore celtique. Il y a peu d'éléments importants à part des amphores. Les céramiques sont uniquement locales.
La tombe A (30-20 av.) possède un matériel gaulois mais aussi un matériel romain, tels des gobelets ou des amphores. L'épée n'est pas gauloise mais c'est un glaive romain.
Dans la tombe B (25-15 av.) le matériel est principalement romain. Sur les quarante céramiques seulement trois sont gauloises. Les deux sceau avec les cerclages et les décors en bronze sont aussi gaulois.
La dernière tombe est féminine. Elle est à peu près contemporaine à la B. Il y a surtout du mobilier romain. Seul un vase est celtique.
On voit des différences entre les tombes d'avant et celles d'après la guerre des Gaules grâce à cette série de tombes.

Tombe de Fléré-la-Rivière. (Centre, période augustéenne)
Cette tombe ne présente pas d'armement mais une quantité impressionnante de vase. Elle garde la manière de faire celtique.
Elle est isolée. La chambre funéraire est en partie détruite. Elle faisait 5m de côté, 2,20m de profondeur à 90cm sous la surface actuelle du sol. Dans la chambre, un deuxième fossé à été creusé où repose le défunt. Il y avait sûrement des armatures en bois sur les parois avec des objets accrochés. On suppose qu'il y avait un tumulus. Le mobilier est concentré en deux points, près de deux parois. Au niveau de l'armement, on a retrouvé deux épées, trois lances dans la seconde fosse avec le cercueil en bois. Des objets pour le banquet étaient présent également : amphores, coupelle, gobelets, grill, chaudron, crémaillère. La pince de forgeron retrouvée indiquerait que le personnage contrôlait l'activité métallurgique.

Tombes de Avenches-en-Chaplix. (Suisse, Epoque romaine)
Les tombes ne se reconnaissent plus par le mobilier mais par le monument funéraire.
Ce sont deux mausolées avec un petit temple en face plus les restes d'une nécropole. Ils sont situés à l'extérieur de la ville, sur les voies d'accès à la ville. Ils font 25m de haut pour impressionner les passants. Leur façades sont richement ornées avec des motifs sculptés (peut-être avec une statue du défunt). Les cendres du défunts se trouvent dans le monument, mais on ne sait pas exactement où.

Tombe de Neuvy-Pailloux. (Epoque romaine)
La chambre funéraire se situe à proximité d'une villa gallo-romaine. Il y a un couloir d'accès pour y entrer. Dans la chambre, ont été découvert des amphores, de la vaisselle métallique, un miroir en bronze et d'autres mobiliers. Les parois sont peintes. La décoration est 100% romaine mais il y a la chambre funéraire, celtique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-rabelais.cultureforum.net
La Fille de la Chouette
Admin


Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: Les tombes aristocratiques : cours du 9/10   Mer 13 Déc - 18:46

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-rabelais.cultureforum.net
La Fille de la Chouette
Admin


Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: Les tombes aristocratiques : cours du 9/10   Mer 13 Déc - 18:59

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-rabelais.cultureforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les tombes aristocratiques : cours du 9/10   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les tombes aristocratiques : cours du 9/10
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les cours. Division B.
» IEJ cours et correction des épreuves
» Cours sur le Modèle Linéaire
» NON à la suppression du cours de Grec en CPGE scientifique !
» demande de cours de maths pour mpsi pour le nouveau programme 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Histoire à François Rabelais. :: Archéologie :: CM archéo-
Sauter vers: